A la recherche de la raie manta

Raie manta aux Maldives

Cet inoffensif géant de 3 à 5 mètres d’envergure se nourrit de plancton. Aux Maldives, on l’observe, comme le requin baleine, à longueur d’année au gré de la migration du plancton. Présentes dans l’atoll d’Ari Sud-ouest de novembre à avril, les raies manta se déplacent vers le nord de l’archipel dans les atolls de Malé Nord, Malé Sud et Vaavu le reste de l’année. Pour les observer, il faut repérer les lieux où les mantas se font nettoyer de leurs parasites par des petits poissons, les labres. On peut alors assister à un ballet nautique de toute beauté.

Quelques règles d’or : ne plus bouger (s’accrocher au fond), ne pas chercher à nager au-devant d’elles ce qui aurait pour effet immédiat de les faire fuir. Si les plongeurs respectent ces consignes dès l’apparition des raies manta, ils pourront les observer à loisir, à une distance parfois si réduite que l’on pourrait presque les toucher !

Atoll d’Ari Sud-ouest “Manta Point” (Madivaru) – Maldives

Sur le pont du dhoni, le temps passe agréablement à bavarder avec les autres plongeurs. On raconte des histoires de plongée, on rit. Chacun n’a cependant qu’une hâte : plonger avec les raies manta, puisque c’est le but de notre expédition. Au cours du briefing, toutes les recommandations ont été faites. Dès qu’une raie manta est repérée, se coller au fond, ne plus bouger, attendre qu’elle vienne nous voir, jouer avec nos bulles.

Ne pas nager vers elle, ni la toucher car elle passe parfois à quelques dizaines de centimètres au-dessus de nos têtes. “Manta Point” où nous plongerons dans quelques instants est célèbre dans le monde entier pour ses raies manta. Bien sûr, c’est l’un des endroits les plus propices pour les observer, mais par moment, je n’arrive pas à croire que nous aurons la chance d’en croiser une… Nous avons quitté notre base, l’île abritant l’hôtel Lux* South Ari Atoll, il y a plus d’une heure. En route, nous longeons les îlots qui constituent la ceinture de l’atoll d’Ari sud. Le ciel est limpide et la mer turquoise. Soudain, tout s’accélère. Le chef de plongée annonce que nous approchons du site et nous demande de nous préparer. Une certaine fébrilité règne à bord. Chacun s’équipe rapidement. La tension monte. En un instant, les premiers plongeurs sont dans l’eau. Nous commençons la descente à 12 mètres. C’est parti pour une plongée de 45 minutes à la recherche des raies Manta, qui sera, chacun l’espère, une des plus belles de notre vie pour peu que les Manta soient au rendez-vous. La rencontre avec une raie Manta est l’un des moments les plus exceptionnels dans une vie de plongeur.

Rapidement le fond apparaît. Nous naviguons à 10/12 mètres de fond. les coraux sont somptueux et la faune extrêmement abondante. Nous disposons d’une bonne trentaine de minutes avant d’arriver à la “station de nettoyage” signalée par la présence des petits poissons qui débarrassent les raies de leurs parasites. Dès que nous apercevrons ces poissons, les choses sérieuses débuteront et il s’agira alors de scruter le grand bleu dans l’espoir de voir apparaître une raie manta.

Murènes, papillons, coffres, balistes, labres, idoles maures, chirurgiens, perroquets, fusiliers par centaines, carangues, clowns, la richesse des eaux des Maldives est simplement époustouflante ! Une tortue se nourrit au fond. La plongée se poursuit tranquillement. On palme légèrement; la visibilité est bonne. Le spectacle est de toute beauté. La chef de plongée signale notre arrivée à la “station de nettoyage”. Effectivement des dizaines de petits poissons se tiennent là, prêt à passer à l’action. 4 magnifiques diagrammes orientaux en pyjamas rayés semblent attendre quelque chose entre deux eaux. Nous scrutons intensément le grand bleu.

Soudain, l’instructeur pointe son doigt vers le grand bleu. Une forme encore floue s’approche; c’est elle : la raie manta, le rêve de tout plongeur ! Un mouvement se produit. Les plongeurs se plaquent au fond et la palanquée retient sa respiration. La raie manta sort du grand bleu et s’approche lentement du récif. Elle vire tout en regardant les plongeurs et s’avance majestueusement vers nous. Un denier coup d’œil et elle passe au-dessus de nos têtes. Elle s’immobilise exactement à la verticale, à 2 mètres de nous. Elle est d’une blancheur immaculée. Son envergure est d’au moins 3 mètres ! On distingue parfaitement ses ouïes et des rémoras solidement fixés sous elle. Puis la raie manta repart comme elle est venue majestueusement, pour revenir un instant plus tard en reproduisant le même scénario.

Spectacle si fabuleux que l’on en oublie de respirer. Malheureusement un”guignol” photographe se précipite au devant d’elle pour la photographier et s’agite comme un furieux avec son caisson et ses torches pour faire “sa photo”. Le résultat ne se fait pas attendre, la raie disparaît et ne reviendra pas… Dommage. Peu importe, le spectacle était de toute beauté. La plongée se poursuit un instant le long du tombant. Un requin à pointe noir (juvénile) nous rend visite. Nous remontons. A bord, tout le monde a “la banane”. Les 90 minutes de trajet retour passeront à se raconter encore et encore les évolutions de la raie manta.

Plongée exceptionnelle accessible aux débutants !

PARTAGER SUR

AUCUN COMMENTAIRE